Les huiles essentielles

Les huiles essentielles sont bien connues pour leurs propriétés bienfaisantes pour le corps et l’esprit, et leur utilisation pour la création de produits de beauté vous permettra d’obtenir des compositions aux effets remarquables. Mais ce que l’on sait peut-être moins, c’est que les huiles essentielles sont extrêmement concentrées en actifs végétaux, et qu’il convient donc de les utiliser avec précaution.

huiles essentiellesLa composition des huiles essentielles

Les huiles essentielles sont composées de molécules aromatiques, dont les caractéristiques et les proportions vont déterminer les effets et parfums des huiles qui les contiennent. Si certaines de ces molécules sont sans danger d’utilisation, d’autres présentent, à côté de leurs effets bénéfiques, des effets secondaires dont il faut apprendre à se méfier. Par exemple, les cétones, que l’on trouve notamment dans les huiles essentielles de menthe poivrée ou de romarin à camphre, sont neurotoxiques, stupéfiantes, épileptisantes et abortives à forte dose, ou lors de prises répétées. Les coumarines, que l’on trouve dans l’huile essentielle de bergamote, sont des molécules extrêmement photosensibilisantes. Les phénols, présents dans les huiles essentielles de thym et de clou de girofle, sont irritants, dermocaustiques et hépato-toxiques à dose forte et répétée.

Ces quelques exemples sont loin de représenter une liste exhaustive des composants potentiellement toxiques contenus dans les huiles essentielles. Lorsque vous choisirez et utiliserez des huiles essentielles, vérifiez donc toujours quelles recommandations s’appliquent à celles sur lesquelles votre attention s’arrête. En cas de doute, n’hésitez pas à consulter un aromathérapeute qualifié.

Les précautions d’usage

Quelle que soit leur composition, l’utilisation des huiles essentielles demande certaines précautions :

Les huiles essentielles ne doivent pas être appliquées sur les muqueuses ou sur les yeux.
La majorité des HE ne doivent pas être appliquées pures sur la peau ou dans le bain, mais diluées dans une huile végétale comme l’amande douce (sauf indication, ne pas dépasser 100 gouttes pour 100 mL).
Les huiles essentielles ne sont pas solubles dans l’eau, uniquement dans une huile végétale.
Avant l’utilisation de toute nouvelle huile essentielle, faites un test de sensibilisation : mélangez une goutte d’huile dans une cuillère d’huile végétale, appliquez à la pliure du bras, laissez agir 24 h, et, si réaction, abandonnez cette huile.
Excepté en cuisine où le dosage sur des corps gras dans des sauces, des crèmes et des desserts est infime, l’ingestion des HE relève exclusivement de la médecine.
Pour l’emploi des huile à objectif thérapeutique, il est conseillé de consulter un médecin aromathérapeute.
N’associez pas huiles essentielles et traitement médicamenteux, au risque de provoquer des troubles indésirables ou d’en augmenter exagérément les effets.
Surveillez et écoutez les réactions de votre organisme : en cas de malaise, arrêtez immédiatement d’utiliser les huiles essentielles.
Ne pas s’exposer au soleil après application d’huiles essentielles photosensibilisantes (agrumes et bergamote).
Privilégiez les huiles essentielles 100% pures, 100% naturelles, et si possible biologiques.

Cas particuliers :

D’une manière générale, l’usage des HE est déconseillée pour les femmes enceintes ou allaitantes, les sujets épileptiques, les personnes ayant des problèmes de cœur ou des pathologies graves.
N’associez pas huiles essentielles et traitement médicamenteux, au risque de provoquer des troubles indésirables ou d’en augmenter exagérément les effets.
Sauf avis médical, n’utilisez pas d’huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans, ni chez les personnes âgées.

Les enfants et les huiles essentielles :

Elles doivent êtes tenues hors de leur portée car elles peuvent être fatales dans certains cas si ingérées, même en petite quantité.
Dans une chambre de bébé, ne pas diffuser plus de 10mn et seulement quand il est absent.
Vous pouvez les utiliser en diffusion ou pour le bain. Pour le bain, toutes les huiles ne sont pas utilisables, il faut également réduire les quantités, et les diluer dans une huile végétale :
de 3 mois à 12 mois : lavande, pamplemousse (2 gouttes)
de 1 an à 5 ans : lavande, pamplemousse, citron, géranium, palmarosa (de 3 à 5 gouttes)
de 5 ans à la puberté : toutes les HE considérés sans danger pour les adultes (de 5 à 8 gouttes)

Le dosage des huiles essentielles

Les huiles essentielles s’utilisent à raison d’une proportion maximale de 1,5% pour le visage et 3% pour le corps. Pour des soins localisés, des proportions plus élevées peuvent être utilisées.

dosage-huiles-essentiellesQuelques autres utilisations :

Atomiseur: 50 à 100 gouttes pour 300mL de liquide
Bain: 10 gouttes maximum, diluée dans une càs d’huile végétale
Bain de pied: 4 à 6 gouttes
Shampoing et après shampoing: 20 à 30 gouttes pour 250mL
Répulsif contre les insectes: 2 à 2,5 %

En cas d’incident !!!

Si vous (ou un de vos enfants) avalez accidentellement de l’huile essentielle, prenez immédiatement de l’huile végétale et consultez rapidement un médecin.
En cas de projection d’huile essentielle dans les yeux, versez immédiatement de l’huile végétale dans l’oeil et passez un coton imbibé d’huile végétale pour éliminer. Puis consultez un médecin.

Quelques sources et informations complémentaires

http://fr.labo-hevea.com/downloads/HE_fr.pdf
http://www.aroma-zone.com/info/precautions-dutilisation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *