Des chats pas si indépendants que ça

Selon une étude récente, les chats au même titre que le chien serait attentif et fidèle aux personnes qui s’occupent d’eux. Ce résultat va à l’encontre des préjugés selon lesquels le chat serait un animal ingrat et indépendant. Mais d’après cette étude américaine, il n’en est rien, voyons les résultats de ces recherches.

Des études sur le chat domestique

Alors que les chats domestiques sont plus nombreux que les chiens domestiques, il s’avère que les études sociales et cognitives entre les animaux et l’Homme sont plus nombreuses pour les chiens que pour nos amis les chats. En effet, les études scientifiques ont été beaucoup plus importantes pour les chiens au cours de ces dernières décennies. C’est pour pallier ce manque de connaissance quant à l’interaction entre le chat et son maître, que l’étude américaine a vue le jour. Elle a été publiée dans la revue Current Biology le 23 septembre 2019.

Le comportement du chat avec son propriétaire

Au cours d’une expérience, les chercheurs ont pu étudier les comportements des chats avec leurs maîtres et l’environnement. Le procédé est assez simple, on place le chat et son propriétaire dans une pièce pendant deux minutes, puis le maître sort pour laisser le chat seul et enfin il revient dans la pièce. Le premier résultat de cette expérience démontre que le chat était moins angoissé quand son maître était présent avec lui dans la même pièce.

Les besoins du chat

Pour prendre soin au maximum de vos félins, il est important de répondre à leurs besoins, le classement alimentaire permettra de répondre à leurs besoins au quotidien. D’après les chercheurs, il ressort un comportement assez ambivalent du chat, car pour les chats qui évitent leurs propriétaires cette attitude se rapproche de celui d’un nouveau-né selon la théorie de l’attachement. Il existe une classification de l’attachement du bébé avec trois catégories :

  • L’attachement insécure ambivalent.
  • L’attachement insécure évitant
  • L’attachement sécure

Ainsi, le chat comme pour l’enfant peut être à la fois très indépendant alors que d’autres chats ne voudront pas que leurs maîtres ne s’éloignent mais la présence ne réduisant pas pour autant le stress du chat.

 

Le classement des chats

Cette étude portait sur un total de 108 félins et leurs propriétaires. Les résultats démontrent que 64,3 % des félins sont classés avec un attachement sécure et les 35,7 % de chats restants appartiennent à la catégorie attachement insécure. Cette proportion se retrouvent similaires à celle des êtres humains, de quoi faire taire les personnes qui dénigrent nos amis les chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *