Blanches-Neiges crème

Cette crème, à l’onctuosité sans pareille, offre aux peaux mixtes et grasses un soin cocooning discrètement parfumé. Elle fond avec douceur sur la peau, la rendant plus belle chaque jour, grâce aux poudres qui la composent, aux propriétés purifiantes, astringentes, ré-équilibrantes, régénérantes et tonifiantes. Je la préfère en soin de nuit, mais les peaux en manque de nutrition et de protection l’apprécieront sans doute aussi en soin de jour.

blanches-neigesLa recette

Cire émulsifiante : 5mL
HV de jojoba : 10mL

Jus d’aloe vera : 20mL
Glycérine végétale : 4mL

Arrow root : 2,5mL
Argile blanche : 2,5mL
Poudre d’alun : 2,5mL
Chlorure de magnésium en poudre : 0,8mL ou 1g
Bicarbonate de soude : 0,6 à 0,7mL

HE de benjoin : 5 gouttes
HE de bois de hô : 5 gouttes
EPP : 0,5mL

Réaliser l’émulsion entre la phase huileuse et la phase aqueuse. Puis ajouter, un par un, l’arrow root, l’argile blanche, la poudre d’alun et le chlorure de magnésium, en mélangeant bien entre chaque. Ajouter ensuite le bicarbonate de soude. Sa réaction avec la poudre d’alun, très acide, va faire gonfler la crème, le temps que les deux se neutralisent. Continuer à mélanger jusqu’à ce que le mélange redevienne inerte. Ajouter alors les huiles essentielles et l’EPP.

Ne pas oublier de prévoir un grand récipient pour réaliser cette crème, pour éviter tout débordement lors de la réaction acide/base.

La conservation de cette crème est limitée par la présence du jus d’aloe vera, et devrait donc être conservée au réfrigérateur et moins de deux semaines. Il est donc conseillé de séparer cette crème en petites doses et de conserver le surplus au congélateur, la congélation n’altérant ni les propriétés ni la texture.

Pourquoi ces ingrédients ?

L’huile de jojoba est l’huile par excellence de la peau. Elle est protectrice, assouplissante et adoucissante, régénératrice et anti-vieillissement, ré-équilibrante et régulatrice séborrhéique, revitalisante.

Le jus d’aloe vera apporte hydratation et nutrition de la peau en profondeur. Stimulant la prolifération cellulaire, c’est un véritable « revitalisant » cutané, assainissant, apaisant et protecteur.

Le pouvoir émollient de la glycérine végétale assouplit, adoucit et détend la peau. Ses propriétés humectantes permettent de protéger la peau de la déshydratation. Elle a aussi une action antiseptique. Et son pouvoir émulsifiant contribue à la texture si agréable de cette crème.

L’arrow root, ou poudre de maranta, a un effet matifiant, absorbant et matifiant. C’est aussi un agent épaississant et texturant.

L’argile blanche, très douce, est décongestionnante, apaisante, adoucissante, cicatrisante, purifiante.

La poudre de pierre d’alun est astringente, hémostatique, adoucissante, purifiante, et a un pouvoir antibactérien. Son pH, très bas, est compensé par l’ajout de bicarbonate de soude. La proportion choisie amène le pH de cette crème aux alentours de 6, parfait pour régulariser les peaux grasses, trop alcalines.

Le chlorure de magnésium est tout indiqué pour les peaux à problèmes, du fait de ses propriétés cicatrisantes et antiseptiques.

L’huile essentielle de bois de hô a des propriétés antibactériennes puissantes et régénératrices. C’est aussi un analgésique doux.

L’huile essentielle de benjoin est antibactérienne et cicatrisante cutanée, adoucissante, hydratante et tonifiante.

Attention

Sur chaque fiche descriptive, vous trouverez les précautions et avertissements concernant les ingrédients de cette recette. Faites y bien attention pour vérifier que vous ne présentez aucune contre-indication, et pensez aussi à lire les précautions d’usage des huiles essentielles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *